La graphomotricité : un développement nécessaire

29 mai 2019

Savez-vous que les habiletés graphomotrices constituent une composante essentielle et trop souvent sous-estimée de l’apprentissage de l’écriture? En effet, il est important d’offrir aux élèves un soutien adéquat dans le développement du geste moteur. Le projet Graphomotricité : Le plaisir d’écrire, ça se prépare!, qui résulte des pratiques appuyées par la recherche, est un outil permettant aux acteurs du milieu de l’éducation de découvrir de nouvelles pratiques pédagogiques afin de mieux soutenir les élèves.

Quels sont les besoins à combler ainsi que les difficultés encourues par les élèves dans l’apprentissage de l’écriture? Comment soutenir les élèves dans le développement de leurs habiletés graphomotrices et ainsi leur permettre d’augmenter leur réussite en écriture? Les données contenues dans la synthèse de ce projet sont tout indiquées pour guider les acteurs du milieu qui font face à de tels questionnements.

Le projet Graphomotricité : Le plaisir d’écrire, ça se prépare!

La synthèse produite dans le cadre de ce projet est un outil par excellence pour les membres du personnel des écoles qui désirent mieux accompagner les enfants dans leur découverte de l’écrit. L’accès aux connaissances issues de la recherche en lien avec le développement du geste graphomoteur au préscolaire et au premier cycle du primaire est facilité. Les enseignants peuvent trouver des réponses à leurs questions par rapport aux pratiques pédagogiques qui préparent les élèves à l’apprentissage du geste d’écriture. La synthèse Graphomotricité : Le plaisir d’écrire, ça se prépare! permet l’évolution des pratiques des équipes-écoles.

Bonifier et diversifier l’enseignement de l’écriture

En plus de donner réponse à des interrogations récurrentes des enseignants, le projet sur la graphomotricité suggère l’utilisation de stratégies et d’approches pédagogiques validées par la recherche. Ces dernières constituent une manière efficace d’améliorer l’enseignement de l’écriture. En voici quelques exemples :

  • La modélisation, qui peut être effectuée à l’aide de guidance motrice, permet d’illustrer le geste d’écriture aux élèves.
  • L’autoverbalisation permet à l’élève de dresser un portrait de son action.
  • L’autorégulation permet à l’élève de porter un regard critique sur ses productions.
  • La différenciation pédagogique permet d’intensifier l’intervention à l’aide du travail collaboratif.

Si vous avez un intérêt pour le développement des habiletés graphomotrices chez les élèves en apprentissage de l’écriture, téléchargez dès maintenant la synthèse Graphomotricité : Le plaisir d’écrire, ça se prépare.

Pour les personnes intéressées, le CTREQ a également collaboré à l’élaboration d’une affiche conceptualisant les concepts-clés que les acteurs de la pratique devraient intégrer dans leurs pratiques. Cette affiche a été créée dans l’optique de soutenir l’animation des rencontres de communauté de pratique (CoP).

 C’est ça l’écriture. C’est le train de l’écrit qui passe par votre corps. – Marguerite Duras

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email