Projet

Une infrastructure numérique de qualité au bénéfice des bibliothèques scolaires

Les bibliothécaires contribuent au développement de l'habitude et du plaisir de lire des élèves, en faisant des joueurs importants dans leur réussite éducative. Outre leur rôle de conseil et de soutien dans l’utilisation des ressources documentaires, ces personnes ont aussi plusieurs mandats dont l’organisation, la classification, la conservation et la gestion des collections d’une ou de plusieurs bibliothèques. Ces tâches sont parfois complexes, entre autres en raison des nombreuses bases de données à consulter ou encore des notices bibliographiques non adaptées au public scolaire. De ce fait, Synapse C, Polytechnique Montréal et le CTREQ ont uni leurs efforts afin d’appuyer leur travail par le développement d’une solution facilitant la sélection de ressources documentaires tout en favorisant leur découvrabilité.

Ce projet, financé par le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, a débuté en 2022 et se déroulera en trois grandes phases:

  1. Définition des paramètres de la solution: synthèse des connaissances sur les besoins et les outils des bibliothécaires scolaires, analyse des données disponibles et détermination conjointe des critères de l’algorithme.
  2. Développement de la solution: développement de la base de métadonnées enrichies et d’un prototype d’outil de filtrage.
  3. Déploiement de la solution: test et déploiement de la solution dans des écoles des deux centres de services scolaire participants, étude de la mise en marché de la solution et production des outils de formation (guide, tutoriel, capsules, etc.) pour une utilisation facile.

La co-construction, un élément indispensable à la réussite du projet

La démarche de co-construction de la solution repose sur une étroite collaboration entre des actrices et des acteurs qui n’ont pas souvent l’occasion de travailler de concert, soit des intervenant.es scolaires et du monde du livre ainsi des actrices et des acteurs de l’industrie des technologies de pointe. Ce mode de fonctionnement permet d’intégrer les principales personnes utilisatrices de la solution dans le processus, d’avoir des points de contrôle garantissant une flexibilité dans le développement de celle-ci et de proposer un outil utile et pérenne considérant les contraintes du milieu. Ce type de gouvernance a aussi pour avantage d’effectuer un transfert de connaissances tout au long du projet, ce qui favorisera son appropriation une fois la solution prête à être déployée.

De nombreux partenaires du milieu du livre se sont joints au projet afin de mettre leur expertise à contribution dans l’organisation et l’automatisation des nombreuses données dont : la Société de gestion de la banque de titres de langue française (BTLF) et l’Association des libraires du Québec (ALQ). À toutes les étapes du projet, ils travailleront de pair avec des bibliothécaires de deux centres de services scolaires, dont une représentante de l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires (APSDS). Enfin, le développement de la base de métadonnées et de l’outil de filtrage se fera grâce à la collaboration d’un chercheur au Département de génie informatique et génie logiciel de l’École Polytechnique Montréal ayant des intérêts de recherche dans l’intelligence artificielle et le traitement du langage naturel. Le partenariat avec Polytechnique Montréal, déjà partenaire de Synapse C depuis 2021, s’est fait naturellement et il donne l’opportunité à des étudiants de travailler sur un cas concret qui diffère des habituels domaines connus d’application de ces technologies.

La transformation des bibliothèques scolaires vers des carrefours d’apprentissage

Au terme du projet, les bibliothécaires devraient avoir accès à une base de données plus large que celle actuellement utilisée, ce qui permettra de réduire le temps attribué à la recherche et aux choix des documents. Ainsi, le temps consacré au service direct aux utilisateurs.trices de la bibliothèque pourra être maximisé afin de répondre encore davantage à leurs attentes et à leurs besoins. En mettant à la disposition des bibliothèques scolaires une solution qui intègre l’intelligence artificielle, le projet souhaite s’inscrire dans les objectifs du ministère de l’Éducation et de son Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur qui souhaite encourager la transition des bibliothèques scolaires vers des carrefours d’apprentissage.

Projets similaires

Outils de transfert de connaissances en éducation : un partenariat avec le MEQ

Une collaboration entre le ministère de l’Éducation (MEQ) et le CTREQ vous permettra d’accéder à une série d’outils de transfert de connaissances en éducation. Des outils simples et efficaces vous permettant d’en apprendre davantage sur des enjeux actuels du monde de l’éducation.
En savoir plus

Apprentissages autorégulés

Ce projet vise le développement de l’autonomie des élèves dans leurs apprentissages, afin de favoriser leur persévérance et leur réussite scolaire au secondaire.
En savoir plus

Feuillets d’information résumant les propositions faites par le CRIRES comme contribution à la conversation collective sur la réussite éducative

Une conversation nationale s’est récemment engagée à propos de la réussite éducative. En réponse aux propos du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, qui a exprimé le souhait que les acteurs du milieu de l’éducation proposent des solutions concrètes pour améliorer la réussite scolaire et éducative, le Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), partie prenante du Réseau PÉRISCOPE, a acheminé six propositions au ministre de l’Éducation.
En savoir plus