Savoir

Le projet Savoir vise à structurer des connaissances par le biais de productions conviviales et contextualisées avec la collaboration d’acteurs de la recherche et du terrain.

Qu’est-ce que le projet Savoir?

Le projet Savoir vise à créer quatre dossiers thématiques, réalisés en collaboration avec des chercheurs et des professionnels de l’éducation. Ainsi, quatre cellules de travail ont contribué activement à la sélection des informations présentées, à la création d’outils inédits et à la diffusion auprès des milieux concernés. En ce sens, le projet Savoir affiche un « sceau de qualité » certifiant le travail de recherche et de concertation.

Mise en contexte

Plus de 1 800 000 articles scientifiques sont publiés chaque année. Le développement croisé du numérique et des revues en accès libre transforme tranquillement le processus classique de diffusion des savoirs. L’accroissement de la quantité de connaissances issues de la recherche disponibles sur le Web est vertigineux.

Cette abondance rend nécessaire le filtrage, le tri et le classement de ces connaissances afin de permettre aux différents acteurs de l’éducation de prendre des décisions éclairées par les meilleures pratiques informées par la recherche et par les savoirs d’expérience.

Les 4 thématiques sélectionnées

La collaboration entre enseignants et intervenants en milieu scolaire

Objectif : Fournir une vue d’ensemble de ce que dit la littérature scientifique des cinq dernières années et les références incontournables de plus de cinq ans ainsi que les savoirs d’expérience sur la dynamique de travail de l’équipe enseignant et ressources additionnelles au préscolaire, au primaire et au secondaire.

Pertinence : Comme annoncé dans le budget 2017 et explicité dans le document Un plan pour la réussite, de la petite enfance et tout au long de la vie, des ressources additionnelles, en classe et dans l’établissement, seront déployées au cours des cinq prochaines années. Elles appuieront les interventions de l’enseignant du préscolaire, du primaire et du secondaire.

Cet ajout d’effectifs, au nombre de 7 200 d’ici cinq ans, permettra ainsi d’agir immédiatement sur les difficultés dépistées auprès des apprenants en repérant très tôt les élèves ayant des besoins particuliers et en évaluant leurs besoins.

Puisque nous savons que la relation privilégiée que les intervenants entretiennent avec les apprenants est essentielle au plein épanouissement de ceux-ci, documenter les bonnes pratiques de ce travail d’équipe permettra une intervention rapide lorsqu’un besoin se fait sentir, ce qui permettra à l’apprenant d’avoir confiance en sa réussite dès la petite enfance et tout au long de la vie.

Pour qui : Trio d’acteurs (intervenants scolaires, enseignants et directions) du préscolaire au secondaire.

L'utilisation des données au service de l'apprentissage

Objectif : Fournir une vue d’ensemble de ce que dit la littérature scientifique des cinq dernières années et les références incontournables de plus de cinq ans ainsi que les savoirs d’expérience sur l'utilisation des données au service de l’apprentissage au primaire et au secondaire.

Pertinence : Comme écrit dans le document Un plan pour la réussite, de la petite enfance et tout au long de la vie, les études démontrent clairement que le dépistage précoce des difficultés et l’intervention rapide auprès des élèves constituent des facteurs clés pour la réussite éducative et la diminution substantielle du décrochage scolaire.

Ce dossier thématique permettra de partager au trio d’acteurs des différentes écoles primaires et secondaires des moyens à mettre en place pour favoriser la planification d’interventions basée sur l’analyse des données au service de l’apprentissage. Tout au long de l’année, ces dépistages sont nécessaires afin de prévoir les interventions à mettre en place. Or, le temps requis pour l’analyse et la concertation de l’équipe à la suite de cette analyse fait souvent défaut.

Pour qui : Trio d’acteurs (enseignants, professionnels et directions) dans les écoles primaires et secondaires

Le continuum du développement des fonctions exécutives de la petite enfance à l'âge adulte

Objectif : Fournir une vue d’ensemble de ce que dit la littérature scientifique des cinq dernières années et les références incontournables de plus de cinq ans ainsi que les savoirs d’expérience sur le développement des fonctions exécutives (ensemble de processus cognitifs permettant un comportement flexible et adapté à un contexte donné) de la petite enfance à l’âge adulte. Ce dossier thématique propose de documenter l’apport des principaux acteurs concernés par le développement de ces fonctions selon le stade de développement de l’apprenant et les bonnes pratiques à mettre en place pour un développement global harmonieux.

Pertinence : Les praticiens de tous les niveaux s’intéressent de plus en plus aux fonctions exécutives car celles-ci sont étroitement liées à la réussite scolaire.

La prise en compte du développement des fonctions exécutives de la petite enfance à l’âge adulte répond à l’axe l’atteinte du plein potentiel de toutes et de tous (p.38) de la politique de la réussite éducative, car ces fonctions soutiennent le développement global harmonieux au plan cognitif, ce qui constitue un facteur de protection pour les apprenants et un excellent moyen de leur permettre d’avoir un parcours scolaire réussi.

Pour qui : Acteurs qui gravitent autour de l’élève du préscolaire à l’apprenant au secteur adulte (éducatrices, parents, enseignants)

Les transitions scolaires de la petite enfance au secteur adulte

Objectif : Fournir une vue d’ensemble de ce que dit la littérature scientifique des cinq dernières années et les références incontournables de plus de cinq ans ainsi que les savoirs d’expérience sur les bonnes pratiques lors des transitions en fonction des besoins de la clientèle HDAA.

Pertinence : Bien que nous en connaissions l’importance, au Québec, certaines de ces transitions sont peu documentées. Pensons en particulier aux transitions entre les cycles du primaire et du secondaire. Le contenu de ce dossier permettra d’améliorer la complémentarité et la concertation des actions entre les intervenants concernés par ces transitions ainsi que leur collaboration, qu’ils évoluent dans l’établissement scolaire ou à l’extérieur de celui-ci.

Lors des consultations en lien avec la politique de la réussite éducative, améliorer les transitions entre les différents niveaux et parcours scolaires a d’ailleurs explicitement été nommé dans les pistes d’action pour un accompagnement tout au long du parcours scolaire (Orientation 1.2 – Agir de façon continue et concertée. p.40)

Pour qui : Trio d’acteurs (professionnels, enseignants et directions) du préscolaire au secteur adulte, duo d’acteurs (éducatrices et directions) en service de garde et parents.

Un dossier déjà disponible!

Le premier dossier met à vous présente des expériences inspirantes, des pistes de réflexion, des modèles et des outils sur la « Collaboration entre enseignants et intervenants scolaires ». Les trois autres dossiers, qui porteront sur l’utilisation de données, les fonctions exécutives et les transitions scolaires, seront mis à votre disposition au fil des semaines.