Projet

Détection automatique des besoins d’adaptation des interventions à distance en santé mentale

Logo de la plateforme Synerpsy.
C’est un projet qui a été repris par le CTREQ en décembre 2022 suite à la dissolution d’Humanovis. Le projet a été lancé en 2022 par Humanovis.

Le texte ci-dessous provient du document Détection automatique des besoins d’adaptation des interventions à distance en santé mentale

Contexte du projet 

La télésanté est en constante augmentation depuis quelques années et englobe de nombreuses activités (téléconsultation, télésurveillance, etc.). Elle est une forme de télépratique qui se définit comme une activité, un service ou un système lié à la santé ou aux services sociaux.  

Elle possède plusieurs avantages, dont le principal est l’offre de services spécialisés chez des patients·es, peu importe leur lieu de résidence. En plus de réduire le déplacement des patients et des professionnel·les de la santé et des services sociaux ainsi que les coûts qui y sont associés, la télésanté diminue le délai d’intervention d’un traitement, brise l’isolement professionnel en créant des liens entre professionnels, facilitant ainsi la communication et le transfert de connaissances dans le réseau.  

Toutefois, l’augmentation du recours à la télésanté, en particulier en santé mentale, présente certains défis, dont notamment:  

  • La difficulté de détecter les variabilités des différents profils de patient·es. 
  • L’augmentation du nombre potentiel de dossiers par intervenant·e nécessite l’accès à des outils permettant de détecter plus facilement et rapidement si un·e patient·e présente des difficultés et doit bénéficier d’un suivi particulier. 
  • L’accès aux appareils technologiques des patient·es et des intervenant·es, car la fracture numérique est encore bien présente. 
  • La nécessité de garantir les intérêts et la vie privée des patient·es, de même que la confidentialité de leurs données personnelles. 
  • La nécessité d’une réflexion sur les enjeux éthiques qu’impliquent l’utilisation de nouvelles technologies.

Le besoin à l’origine du projet   

On constate, chez les intervenant·es en santé mentale, un grand besoin de pouvoir détecter les patient·es présentant des profils différents et nécessitant une adaptation des services, et ce, particulièrement pour les familles. Il est important, d’une part, d’identifier les familles qui vivent plus de difficultés afin de leur offrir un service mieux adapté à leurs besoins et, d’autre part, de détecter les familles réagissant particulièrement bien aux interventions afin de soutenir leur évolution au rythme qui leur convient.  

On constate aussi chez les patient·es et leur famille, le besoin de bénéficier d’interventions personnalisées en considérant leurs caractéristiques personnelles et d’y avoir accès peu importe leur contexte.  

Ces besoins vécus par les intervenant·es et soutenus par la littérature, ont été observés dans le réseau de la santé lors d’ateliers de consultations menés en amont du projet. Une recherche préliminaire de l’équipe RENARD, en collaboration avec Myelin Solutions a permis de valider ces besoins à partir de la plateforme Synerpsy développée par Myelin Solutions. 

Description de l’objectif du projet, les étapes projetées 

Le projet « Détection automatique des besoins d’adaptation des interventions à distance en santé mentale » comprend quatre objectifs principaux:  

  1. L’adaptation de la base de données de Synerpsy afin de créer une base commune et standardisée d’outils et de suivis utilisables par les partenaires;  
  2. D’apporter à la plateforme Synerpsy les ajustements nécessaires à son développement, son appropriation et à son implantation dans le milieu de la santé mentale;  
  3. De développer un algorithme de détection des personnes nécessitant une modification dans l’intensité de l’intervention;
  4. D’assurer la diffusion des connaissances acquises dans d’autres milieux de pratique. 

Le projet est basé sur une approche de co-construction impliquant la participation des milieux preneurs et se déclinera comme suit:  

Première année : 2022-2023  

Lancement du projet et création des comités qui seront garants des orientations et du suivi des objectifs du projet. Un comité de pilotage assure le respect des orientations, de l’approche, du plan, du processus prévus et des ajustements nécessaires. De plus, un comité scientifique supervise l’expérimentation, ses choix éthiques, le choix des mesures d’évaluation, l’analyse et les ajustements à apporter à la plateforme. Les milieux qui participent au projet ont également été mobilisés pour organiser des moments de formation avec les intervenants qui expérimenteront la plateforme Synerpsy. 

Les deux prochaines années : 2023-2024 / 2024-2025 

Les deux prochaines années vont être rythmées par les itérations prévues sur la plateforme Synerspsy. Des allers-retours entre les tests utilisateurs, le travail des étudiants en intelligence artificielle et l’équipe technique de Myelin solutions auront lieu en continu afin de permettre au projet d’atteindre ses objectifs. Les itérations permettront également de soutenir la construction d’un plan de transfert de connaissances pour favoriser l’appropriation de la plateforme Synerspsy. 

Rôle-contribution du CTREQ

Dans ce projet, le CTREQ assure la coordination entre les milieux preneurs et Myelin Solutions, la gestion du projet. Il est responsable du comité de pilotage et scientifique et de la bonne conduite du développement de ce projet.

Éléments à surveiller

Le meilleur moyen de rester à l’affut du développement de ce projet est de lire l’infolettre du CTREQ ou de nous suivre sur nos médias sociaux.

Offre de service CTREQ associé à ce projet

Partenaire de réalisation

La gestion collaborative d’un projet et l’accompagnement de l’équipe de projet à tous les niveaux pour le développement de solutions potentielles, leur expérimentation, leur pérennisation ou leur mise à l’échelle vers d’autres milieux
En savoir plus

Projets similaires

Se connaître pour mieux se réaliser – Actualisation du profil de sortie des élèves du Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord

« Se connaître pour mieux se réaliser » est un projet qui témoigne de la volonté du CTREQ et du milieu de la recherche en éducation de collaborer avec la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN) à l’actualisation du profil de sortie de ses élèves. Conçu lors de l’élaboration de leur premier plan d’engagement vers la réussite, ce profil de sortie intègre plusieurs composantes qui poursuivent l’objectif du développement global des élèves. Le projet vise à outiller le personnel, les parents et même les élèves (du préscolaire jusqu’à la fin du secondaire) dans l’appréciation et l’accompagnement du développement des compétences du profil de sortie.
En savoir plus

Une école, une entreprise

L’entrepreneuriat scolaire peut être un agent important de motivation pour des élèves. Leur engagement actif dans des situations professionnelles réelles favorise le développement de caractéristiques entrepreneuriales. Le projet « Une école, une entreprise » vise justement à stimuler la création d’entreprises d’économie sociale par des élèves du secondaire au sein de leur école. Il s’inspire d’une initiative du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Matawinie.
En savoir plus

Bulletin 14 – Objectif persévérance et réussite

Même si l’école est habituellement associée davantage aux enfants et aux adolescents, la réalité est que certains adultes prennent la décision de retourner à l’école. Que ce soit pour obtenir un premier diplôme ou pour effectuer une transition d’un métier à un autre, ces adultes vivent parfois difficilement cette période de changements : choc des réalités, stress considérable, lourde charge de travail, difficultés scolaires, etc. Deux recherches réalisées dans le cadre du Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires (PRPRS) et du Programme de recherches ciblées du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) se sont intéressées à la transition vécue par les adultes qui passent du monde du travail à l’école.
En savoir plus