BULLETIN 16 – OBJECTIF PERSÉVÉRANCE ET RÉUSSITE

Selon le dernier recensement, la population du Canada née à l’étranger représente 20,6 % de la population totale. Dans ce contexte, la question de l’intégration linguistique et sociale des communautés culturelles au sein de la société s’avère incontournable. Deux recherches menées dans le cadre du Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires (PRPRS) apportent un nouvel éclairage sur le sujet. La première permet de mieux comprendre les obstacles auxquels se heurtent les étudiants résidents permanents. La seconde met en lumière la façon dont les orthophonistes évaluent les élèves issus de minorités culturelles.

Saviez-vous que…

  • Si beaucoup d’élèves autochtones éprouvent des difficultés scolaires, c’est parce qu’ils doivent faire face à des tâches souvent conçues pour l’évaluation d’élèves francophones.
  • Dans la population scolaire issue de l’immigration, les règles et la structure de l’environnement scolaire ont un effet opposé sur l’engagement des élèves de première génération et de troisième génération. Ces écarts sont surtout présents à partir des 2e et 3e cycles du primaire.
  • Bien que les élèves inuits perçoivent le fait de terminer leurs études secondaires comme un gage de réussite, leur définition du succès ne s’y restreint pas.

Ce numéro du bulletin, téléchargeable ci-dessous, s’intéresse à la situation de populations pour qui la persévérance et la réussite scolaires sont particulièrement exigeantes, puisque ces personnes vivent simultanément des défis qui touchent différentes sphères de leur vie. Il est question ici des étudiants récemment immigrés, des élèves issus de l’immigration, des minorités culturelles ainsi que des élèves autochtones. Au coeur de la persévérance et de la réussite scolaires, la langue maternelle, par exemple, est un enjeu qui demande une grande attention.

Simultanément à leur cheminement d’études, ces jeunes vivent des transitions multiples liées à différents domaines de leur vie, par exemple la migration, les responsabilités familiales ou le premier contact avec la littératie. La persévérance et la réussite scolaires de ces étudiants et de ces élèves sont pluridimensionnelles et multifactorielles. Dans ce contexte, la recherche de bonnes solutions demande une compréhension fine et nuancée des réalités liées à leur accueil dans le réseau de l’éducation. Voilà ce que proposent les différents articles présentés dans ce nouveau numéro.

Bonne lecture!