Faire face aux enjeux de société par l’innovation sociale

11 janvier 2017

Les quatre organismes de transfert et de mobilisation des connaissances, dont fait partie le CTREQ, ont déposé un mémoire au ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) sur la place que devrait tenir l’innovation sociale et organisationnelle dans la nouvelle Stratégie québécoise de recherche et d’innovation (SQRI).

Dans leur mémoire, les quatre organisations font valoir l’importance de l’innovation sociale et organisationnelle pour affronter les enjeux sociaux et économiques auxquels la société doit faire face, tels que la réussite éducative, l’exclusion et les inégalités sociales, le vieillissement, le bien-être au travail et l’éducation aux médias sociaux.

Infrastructures de transfert uniques au monde, le CEFRIO, le CLIPP, le TIESS et le CTREQ ont effectuée une démarche concertée pour démontrer au MESI que l’innovation sociale et organisationnelle doit être intégrée dans les priorités de la nouvelle SQRI et bénéficier de ressources suffisantes. « Nous souhaitons et pouvons, au cours des mois et années à venir, prendre part active au déploiement de cette stratégie pour outiller le Québec afin de contribuer au bien-être de ses citoyens et à la vigueur de son économie », peut-on lire dans le mémoire (page 3).

Au cours des dix dernières années, les organismes intermédiaires en innovation sociales ont développé une expertise dans la coproduction de connaissances issues de nouvelles pratiques sociales et dans le transfert de ces pratiques et innovations. Cette expertise propre au Québec commence à émerger au Canada et à l’échelle internationale, preuve qu’elle répond à un besoin.

Répondre aux besoins du milieu

Les organismes de transfert et de mobilisation des connaissances offrent une réponse inédite pour faciliter l’innovation sociale et organisationnelle, que la recherche seule ne peut couvrir : stratégies d’appropriation des résultats de recherche, soutien à la transformation des pratiques dans les milieux, coproduction de connaissances, mise à l’échelle des résultats, changements dans les écosystèmes concernés. « Ici, ce sont bien souvent les acteurs du transfert qui peuvent faire atterrir et rendre pérennes des résultats de recherche au sein des organisations (page 4). »

Des recommandations pour une société innovante

Dans leur mémoire, les OLTIS formulent six recommandations au MESI pour favoriser l’innovation sociale et organisationnelle de même que des mécanismes de transfert, et permettre ainsi au Québec d’affronter efficacement les enjeux sociaux et économiques auxquels il doit faire face. Pour connaitre ces recommandations, veuillez consulter le mémoire en ligne (page 6).

Téléchargez le mémoire des OLTIS sur la SQRI.

Shutterstock/docstockmedia