Une assemblée générale sous le signe de la collaboration

30 septembre 2015

IMG_2599

Une centaine de personnes ont participé à l’Assemblée générale annuelle du CTREQ, tenue le 29 septembre 2015, au Morrin Centre de Québec.

Les participants – membres associés, chercheurs associés et autres partenaires du CTREQ – ont eu l’occasion d’entendre les témoignages d’acteurs associés à deux projets phares du Centre qui ont pris fin en 2014-2015, soit le Fonds pour la persévérance scolaire des jeunes autochtones (FPSJA) et le Référentiel d’agir compétent à l’intégration des connaissances favorables à la réussite éducative des jeunes du Québec. Thérèse Laferrière, chercheure associée au CTREQ et membre du conseil d’administration, a présenté le tout nouveau Réseau PÉRISCOPE, spécialisé sur la persévérance et la réussite scolaires. Les participants ont ensuite été invités à participer à un atelier intitulé « La collaboration : source de vision, de transfert et d’innovation ».

Le Référentiel d’agir compétent

Renée Pinard, conseillère en innovation et transfert de connaissance au CTREQ et responsable du projet, a présenté le Référentiel d’agir compétent, projet financé par le MEESR et expérimenté dans sept commissions scolaires, ainsi que le rôle du CTREQ dans ce projet. Christian Dagenais, chercheur principal de l’Équipe RENARD de l’Université de Montréal et coresponsable de la conduite du projet avec Mme Pinard, a mis en valeur la dimension scientifique du projet. Ils étaient accompagnés de trois acteurs de la pratique qui ont participé activement à l’expérimentation du référentiel, soit Brigitte Gagnon, conseillère pédagogique à la Commission scolaire des Hautes-Rivières, Chantal Majeau, directrice de l’École primaire St-Vincent, et Yves Gamache, enseignant au 3e cycle à l’École primaire St-Vincent.

Les résultats de l’évaluation de la mise en œuvre du référentiel seront présentés le 26 octobre prochain à 10 h 30 dans le cadre d’une activité de transfert du MEESR. Il est possible d’assister à cette présentation, en présence ou en webdiffusion, en s’inscrivant auprès de Caroline Sirois (Caroline.Sirois@education.gouv.qc.ca).

Les documents et outils associés au Référentiel d’agir compétent seront rendus public cet automne sur le site Web du CTREQ. La diffusion sera annoncée par l’infolettre du CTREQ.

Le Fonds pour la persévérance scolaire des jeunes autochtones (FPSJA)

Bruno Thériault, conseiller en transfert et en innovation en réussite éducative au CTREQ, a mis en contexte l’apport du CTREQ dans les travaux réalisés dans le cadre du FPSJA, notamment sur le plan de l’accompagnement des communautés dans la réalisation de leur projet. Il était accompagné de Mathieu Vallet, coordonnateur national à Québec en Forme, dont l’organisation a contribué à l’accompagnement des communautés, et de Guy Bourassa, directeur adjoint à l’École secondaire Nikanik de Wemotaci, où a été réalisé le projet Jeunes entrepreneurs autochtones.

Le projet réalisé à Wemotaci a permis de sensibiliser les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire à l’entrepreneuriat et de les amener à découvrir leurs intérêts, leurs forces et leurs talents. Il a pour fondement les retombées de l’entrepreneuriat sur l’amélioration de la motivation, de la confiance en soi et de la connaissance de soi, dans la prévention du décrochage chez les élèves du secondaire.

Le CTREQ a développé un site Web dédié à la persévérance scolaire des jeunes autochtones, mis en ligne au terme de la réalisation des projets. On y trouve une description sommaire des 22 projets réalisés dans le cadre du FPSJA ainsi qu’un outil de planification facilitant le développement de projets.

L’atelier sur la collaboration

Élisabeth Boily, doctorante en éducation à l’UQAM, a d’abord présenté huit initiatives de collaborations repérées dans autant de commissions scolaires. Ces initiatives de collaboration ont toutes pour but de favoriser la prise en considération de connaissances issues de la recherche. Elles illustrent différentes modalités de collaboration basées entre autres sur la présence d’un acteur clé jouant le rôle d’agent intermédiaire. Voir l’infographie.

Les participants ont ensuite discuté en groupe de modalités de collaboration, sur la base des initiatives repérées, du Référentiel d’agir compétent et des résultats de la thèse de doctorat de Nathalie Awad, membre de l’équipe RENARD, quant à l’utilisation des connaissances scientifiques en milieu scolaire (voir la version synthèse).