Un dernier au revoir à une grande chercheuse

19 juillet 2018

Lizanne Lafontaine, une personne clé du milieu de la recherche en littératie, est décédée le 14 juillet dernier. Pour elle, la littératie aura toujours été un objet de recherche captivant, mais surtout, un moyen de contrer les inégalités scolaires et sociales. Voici un hommage à cette chercheuse engagée.

Un riche héritage intellectuel

Lizanne Lafontaine était professeure titulaire en didactique du français au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec en Outaouais (UQO, depuis 2001), au campus de Saint-Jérôme, depuis 2010. Précurseure de recherches en enseignement de l’oral, elle s’est intéressée au concept de littératie, allant jusqu’à s’adjoindre à de nombreux autres chercheurs et acteurs du milieu de la pratique pour réfléchir aux apports de ce concept dans l’enseignement et dans la vie quotidienne. Elle était également responsable de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI)  depuis 2012. Cette équipe de recherche a creusé différentes thématiques de la littératie en contexte d’inclusion, notamment au regard de contenus, de démarches didactiques et de méthodologies, qui ont mené à étudier et à mieux comprendre les facteurs qui influencent ou freinent le développement des compétences en littératie chez les apprenants. Lizanne a formé plusieurs étudiants au cours de sa carrière et a laissé un riche héritage intellectuel à ceux qui s’intéressent à ses travaux.

Ayant pour préoccupation majeure le lien entre la recherche, la formation et la pratique, elle a été l’une des premières à bâtir le Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie en 2014 en vue de favoriser l’accès aux connaissances issues de la recherche ainsi qu’aux pratiques des milieux en littératie afin d’éclairer la réflexion et d’orienter l’action. Ses collègues impliqués dans le Réseau poursuivront cette belle initiative.

Une femme inspirante

Sociable, déterminée et aimant la vie, Lizanne Lafontaine était une femme exceptionnelle qu’il était agréable de côtoyer. À la fois critique et fortement humaniste dans son approche avec les autres, elle a su inspirer et rallier de nombreuses personnes autour du concept de littératie. Toujours forte et combative, elle s’est impliquée jusqu’à la fin rappelant qu’il fallait profiter de chaque seconde et vivre pleinement ses passions.

Cet hommage vise à saluer cette grande dame qui restera dans notre mémoire une figure marquante dans le domaine de l’éducation.

 

Ses collègues du Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie et de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email