Les inégalités scolaires au cœur des réflexions

29 août 2018

Du 12 au 17 août derniers, une centaine de chercheurs, de praticiens et d’étudiants étaient rassemblés à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) dans le cadre de la deuxième édition de l’Université d’été francophone sur le thème des inégalités scolaires. Une semaine riche en présentations, en discussions et en réflexion qui a permis de poser un regard critique sur les inégalités scolaires et de mieux comprendre comment elles se développent, s’articulent et persistent.

Des participants d’ici et d’ailleurs

La deuxième édition de l’Université d’été sur le thème des inégalités scolaires a été organisée par l’UQAC et la Haute École Pédagogique du canton de Vaud (HEP VAUD) en Suisse, en partenariat avec le Consortium régional de recherche en éducation (CRRE). Cet événement a permis à une centaine de participants provenant de la Belgique, de la Suisse, du Brésil, de l’Afrique, d’Haïti et du Canada d’approfondir les inégalités scolaires selon différentes perspectives, de mettre en commun la complexité de leur persistance et d’apprendre les uns des autres.

Un départ en force

L’Université d’été a été lancée de belle façon. Les participants ont d’abord eu l’occasion d’assister à deux conférences. La première conférence était animée par deux enseignants passionnés. Ils ont présenté les grandes lignes de deux projets éducatifs qu’ils ont réalisés dans un quartier populaire de Lausanne, en Suisse. Ces projets leur ont permis de sortir des sentiers battus en offrant la chance aux jeunes de s’investir dans leur développement et leur réalisation. Des projets à l’image des jeunes des quartiers populaires où les forces de chacun étaient mises en valeur. Une belle présentation porteuse d’espoir!

La seconde conférence d’ouverture était tenue par Catherine Lebossé, professionnelle au Conseil supérieur de l’éducation (CSE). Elle a présenté le dernier avis du CSE intitulé Pour une école riche de tous ses élèves. S’adapter à la diversité des élèves de la maternelle à la 5e année du secondaire. Une présentation totalement à propos qui a mis la table pour discuter des inégalités scolaires. Plusieurs exemples concrets venaient appuyer les propos de madame Lebossé démontrant par le fait même qu’il est possible, voire nécessaire pour la réussite des élèves, d’adapter l’école à leur diversité.

Un programme diversifié

Un horaire chargé et un programme diversifié d’activités attendaient les participants. La thématique centrale des inégalités scolaires était divisée en six sous-thèmes : les inégalités d’accès, les inégalités économiques et politiques, les inégalités de traitement pédagogiques, les inégalités sociales, les inégalités psychologiques et les inégalités territoriales. Chaque sous-thème était abordé lors de cours. Ces cours étaient animés par des chercheurs de différents pays pendant lesquels ils confrontaient leurs visions et leurs méthodes. Ce va-et-vient entre les points de vue géographiques et culturels générait des discussions animées et offrait des contenus captivants et novateurs des plus intéressants.

Des chercheurs d’autres champs de l’éducation venaient compléter l’équipe des formateurs. Un choix qui a permis de poser un regard nouveau sur des situations connues. Par exemple, une chercheuse en économie de l’éducation s’est jointe à deux professeures dont une spécialiste en sociologie de l’éducation et une autre spécialiste en psychopédagogie. Cette équipe a permis de réfléchir aux politiques éducatives sous un angle nouveau. Cet éloignement du champ et cette union de pensées auront permis d’éclairer les thèmes différemment, un aspect très apprécié dans ce genre d’événement.

Le programme était enrichi par des présentations des différents systèmes éducatifs, des tables rondes, des plénières et des périodes de travail d’équipe qui, encore une fois, permettaient aux étudiants, aux chercheurs et aux praticiens d’échanger et de pousser les réflexions à un niveau supérieur.

Des résultats à la hauteur des objectifs

Cette deuxième édition de l’Université d’été a été l’occasion de réaliser un exercice rigoureux, systématique et ciblé afin de (re)penser les inégalités scolaires par des discussions interdisciplinaires. Les participants repartent la tête pleine de souvenirs, de réponses, mais également de questions, qui leur permettront d’aller plus loin et de contribuer, chacun à leur façon, à offrir une école plus égalitaire et plus équitable.

Restez à l’affût

En novembre prochain, le RIRE publiera un dossier thématique spécial portant sur cette deuxième édition de l’Université d’été et sur les inégalités scolaires. Un dossier qui vous permettra d’approfondir vous aussi votre pensée et d’accéder à certains contenus traités lors de la semaine.

Photo : Shutterstock/Rawpixel.com

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email