Soutien en ligne pour l’apprentissage du français et des mathématiques en formation professionnelle

18 janvier 2017

Le CTREQ, en partenariat avec l’Institut national des mines du Québec (INMQ) et le Centre de recherche SAVIE a mis sur pied un projet visant à offrir un soutien en ligne pour les apprentissages en français et en mathématiques, destiné aux élèves adultes autochtones et allochtones en formation professionnelle, de même qu’aux élèves de 3e et 4e année du secondaire qui s’y destinent.

Le projet a pour objectif de donner aux élèves toutes les chances de réussite par la mise à niveau de leurs compétences en français et en mathématiques, des compétences nécessaires à la poursuite de leurs études en formation professionnelle.

L’importance du français et des mathématiques en FP

L’absence ou le faible niveau des compétences en français et en mathématiques a un impact significatif sur la réussite des élèves en formation professionnelle, sur la qualité de leur emploi futur et sur leur capacité à améliorer leur statut une fois en entreprise. Confrontés aux changements technologiques de plus en plus fréquents, les élèves doivent acquérir les compétences qui leur permettront de faire face à ces changements. L’amélioration de leurs compétences en français et en mathématiques répond à ce besoin.

Certains programmes professionnels exigent aussi des préalables dans ces deux disciplines, ces compétences étant essentielles à la maitrise des savoirs et, par conséquent, à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP).

Les enseignants des programmes professionnels possèdent des qualifications poussées pour développer les compétences des élèves à la pratique d’un métier. Cependant, ils sont souvent mal outillés pour réviser des notions du Programme de formation de l’école québécoise et pour en assurer l’évaluation de façon optimale.

Un outil adapté aux besoins des élèves

L’outil d’apprentissage en ligne SAMI-Persévérance PRO, développé dans le cadre du projet, sera adapté aux besoins des étudiants adultes autochtones et allochtones en formation professionnelle. Il reconnaitra de façon précise les difficultés de chacun des élèves et deviendra ainsi un dispositif complémentaire aux pratiques des enseignants.

Le projet prévoit aussi le développement d’une formation à l’utilisation du dispositif d’aide destinée aux intervenants du secteur général et du secteur professionnel.

Photo : Shutterstock : Stock-Asso

Partager sur les réseaux sociaux
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone