Rôles et responsabilités en accompagnement

17 février 2016

startup-593341_640

Au cours des derniers mois, le Comité de concertation pour le transfert de connaissances en éducation a mandaté un groupe de travail afin qu’il produise un rapport sur les rôles et responsabilités en accompagnement. Nous en présentons ici quelques extraits.

Intitulé Rôles et responsabilités en accompagnement, ce rapport constituera la base à partir de laquelle discuteront les participants et participantes lors du 3e Symposium sur le transfert de connaissances en éducation.

Comment définit-on l’accompagnement?

L’accompagnement vise à faciliter le développement et l’appropriation de connaissances théoriques et pratiques afin de favoriser l’ajustement ou la mise en place de nouvelles pratiques. Il vise également à réduire ou à aider à résoudre certaines difficultés qui font obstacle à l’intégration des connaissances et à leur application. Il s’applique à soutenir un changement et met l’accent sur le processus d’apprentissage et d’autorégulation. Cette approche de soutien exige de la personne accompagnée de réfléchir, d’analyser et d’avoir un regard critique sur les pratiques et sur les ajustements apportés ou sur les nouvelles actions mises à l’essai. Ceci suppose une ouverture au changement et un engagement à s’améliorer.

Les objectifs de l’accompagnateur

L’accompagnateur contribue au développement des compétences et à l’amélioration des pratiques dans le but de favoriser la réussite éducative des élèves. Il a pour objectif d’aider la personne accompagnée à développer une pratique réflexive et ses compétences professionnelles pour favoriser la réussite éducative. Il facilite la réflexion critique, l’appropriation et l’utilisation de connaissances théoriques et pratiques afin de favoriser l’ajustement ou le changement de leurs pratiques. Il favorise le développement professionnel par l’action et l’expérimentation en misant entre autres sur une approche de collaboration et de coopération. L’accompagnateur vise aussi le développement de l’autonomie au regard des responsabilités propres à la profession de la personne accompagnée.

Les 4 rôles de l’accompagnateur

Le catalyseur, le facilitateur, l’animateur et l’agent de transfert. Ce sont là les chapeaux que doit revêtir l’accompagnateur. Le catalyseur doit susciter la réflexion, alors que le facilitateur établit une relation d’aide et que l’animateur maintient un climat de confiance. L’agent de transfert est toujours présent pour donner accès au moment opportun à des connaissances pertinentes et adaptées.

La personne accompagnée

La personne accompagnée peut être enseignant(e), professionnel(le), direction d’établissement, gestionnaire, etc. La personne accompagnée s’engage activement dans un processus d’accompagnement. Elle se place dans une démarche de questionnement critique par rapport à sa pratique, condition essentielle à l’atteinte de l’objectif visé par le développement professionnel.

Nous vous invitons à télécharger la version intégrale du document Rôles et responsabilités en accompagnement.

 

____________

Source : Groupe de travail sur les rôles, responsabilités et enjeux du transfert de connaissances en éducation

Crédits : Pierre POTVIN, professeur associé, Département de psychoéducation, Université du Québec à Trois-Rivières, consultant en éducation et en psychoéducation