Des retombées positives pour le programme Place aux sciences !

26 mai 2016

robot-1339192_1280

Le programme Place aux sciences, bien connu dans la région de la Capitale-Nationale, aurait des retombées positives sur le sentiment de compétence des enseignants et sur la valorisation de la science et de la technologie chez les élèves et le personnel enseignant.

Ces résultats encourageants sont tirés d’une évaluation réalisée par l’équipe de recherche de Vincent Richard, professeur adjoint de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval et chercheur régulier du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES). Cette étude a été menée dans le cadre des travaux du Chantier pour l’amélioration des pratiques collaboratives en éducation scientifique et technologique, animé par le CTREQ. L’évaluation visait à mesurer les retombées du programme, implanté dans les commissions scolaires de la région de la Capitale-Nationale depuis cinq ans, dans un but de poursuite et d’améliorations éventuelles du programme.

Le programme Place aux sciences soutient des projets qui engagent les élèves dans une démarche d’apprentissage scolaire en science et technologie. En plus de valoriser la culture scientifique et technologique, les projets visent le développement des aspirations scolaires et professionnelles en science et technologie. Au cours des quatre dernières années, le nombre d’élèves qui ont bénéficié du programme dans les cinq commissions scolaire de la région de la Capitale-Nationale est passé de 6 000 à plus de 10 000 en 2014-2015.

Les effets du programme sur les enseignants seraient importants, particulièrement au primaire. Réalisées en collaboration avec des organismes de culture scientifique et technologique, les activités d’apprentissage semblent améliorer le sentiment de compétence des enseignants, augmenter leur motivation pour l’enseignement de la science et de la technologie et contribuer à l’enrichissement de leur pratique professionnelle.

Du côté de la valorisation de la science et de la technologie, les projets réalisés dans le cadre du programme Place aux sciences semblent entraîner un changement de perception chez les élèves : la science et la technologie deviennent plus accessibles et plus concrètes tout en favorisant l’éveil scientifique chez les élèves. Le programme Place aux sciences aurait aussi permis d’élargir la culture scientifique et technologique des élèves et du personnel enseignant.

L’étude réalisée par Vincent Richard identifie également deux axes de développement qui permettraient de bonifier le programme et d’assurer la pérennisation de ses effets bénéfiques, soit l’amélioration des pratiques collaboratives et l’évaluation des retombées du programme sur le personnel enseignant et les élèves.

Les résultats de l’évaluation seront pris en considération pour le suivi du projet.