Coup de cœur pour le programme Trickster de l’organisme Exeko

29 avril 2015

CTREQ-Logo FPSJA-12553

Pour le deuxième article sur les projets coup de cœur du FPSJA le CTREQ est fier de mettre en lumière le programme Trickster qui vise la création d’activités artistiques, récréatives et éducatives dédiées aux jeunes autochtones de 8 à 16 ans mettant en commun les arts du théâtre et des contes traditionnels autochtones.

Dans le cadre du prolongement de financement de certains projets du FPSJA, l’organisme Exeko a été invité par le CTREQ à identifier les principaux constats et défis justifiant la prolongation du financement du programme Trickster dans les milieux autochtones.

Exeko affirme que le programme Trickster a été déployé dans quatre communautés autochtones du Québec grâce au financement du FPSJA au cours de la dernière année, incluant les années précédentes, Trickster totalise plus de 25 réalisations au sein des communautés. Ce bassin de réalisations, et surtout les observations, les apprentissages, les résultats et les données d’impact probantes qu’il en retire, permet à Exeko de mieux connaître les conditions de réussite de tels projets, mais aussi ses limites actuelles.

Riche de son expérience de l’application du programme Trickster en milieu autochtone, Exeko fait le constat qu’il est maintenant confronté à un double défi :

1-    Celui d’identifier formellement les différents impacts que génère le programme Trickster sur les jeunes dans le temps, dont l’engagement scolaire.

2-    Et, celui d’outiller et de créer de l’autonomie dans les communautés afin qu’elles puissent reprendre le programme Trickster en l’absence d’Exeko pour rompre ainsi le lien de dépendance qui s’est créé entre Exeko et certaines communautés.

Outre ces deux défis à relever, Exeko fait le constat que :

  • Les écoles en communauté sont le milieu le plus propice et le plus structurant pour déployer les projets Trickster.
  • La très grande majorité des communautés rejointes à ce jour souhaite reconduire rapidement le projet avec de nouveaux jeunes.
  • Le guide des activités du programme Trickster, un outil qui répertorie et explicite près de 70 activités et ateliers employés au travers du programme, a été mis à la disposition des communautés. Ce guide agit aussi à titre d’outil de transfert ayant un réel potentiel tout en tenant compte qu’il doit impérativement être actualisé et bonifié.
  • Trickster propose des activités en communauté qui attirent et mobilisent des jeunes qui ne sont habituellement pas ou peu mobilisés par les autres activités offertes en communauté, telles que les activités sportives.
  • Des jeunes stagiaires et des intervenants des communautés (animateur parascolaire ou jeunesse, travailleur culturel ou social, etc.) ont déjà bénéficié d’un accompagnement par l’équipe d’artistes-intervenants à l’occasion de leur participation à la réalisation des projets Trickster en communauté.

Riche de ses connaissances, Exeko propose une série d’actions dans le cadre de son prolongement :

  • Développer des outils et des activités de transfert du programme Trickster afin que les communautés puissent assumer de façon autonome la reprise du programme Trickster.
  • Procéder à un projet pilote de transfert appliqué à deux communautés qui ont déjà participé au programme Trickster et dont les acteurs en persévérance scolaire sont déjà bien mobilisés et se servir ensuite de cette expérience pour transférer le programme à un ensemble de communautés. Plus spécifiquement, le projet fera appel dans chacune des deux communautés à la collaboration et l’engagement de l’école comme milieu preneur, et ce, en collaboration avec les services sociaux et potentiellement, avec le conseil de bande.
  • Procéder à l’identification d’un groupe porteur du projet (intervenant, responsable des activités parascolaires, conseil de bande, jeune(s) stagiaires(s), etc.) afin d’éviter les pertes d’expertise éventuelles suite au départ d’un des porteurs du projet.
  • Concevoir les outils et les activités de transfert du programme :

– actualiser le guide des activités
– documenter et codifier les stratégies d’approche, ainsi que les conditions de réussite
– concevoir une formation à l’intention des personnes clés parties prenantes des groupes porteurs en communauté
– former et préparer les artistes-intervenants Trickster à être porteur des outils et des activités de transfert du programme dans les communautés
– déployer, dans chacune des deux communautés, les outils et les activités de transfert à l’occasion d’un projet intensif.

Les principaux livrables du projet sont les outils utilisés pour le transfert, soit :

  • plan et contenu de formation
  • guide des activités du programme
  • guide des stratégies d’approche du programme

En appuyant ce projet de transfert de connaissances d’Exeko vers les communautés autochtones par le biais du FPSJA, le CTREQ répond à sa mission de favoriser la valorisation et le transfert des connaissances afin de favoriser la réussite éducative.