Projet

Les Groupes d’habiletés sociales au primaire

Primaire

Ce projet a pour but de développer des outils pédagogiques pour soutenir le déploiement des Groupes d’habiletés sociales au primaire, un programme qui s’inscrit dans le grand système de Soutien au comportement positif (SCP).

En se basant sur le modèle de réponse à l’intervention (RAI), le SCP vise la création d’un climat scolaire positif qui favorise l’apprentissage en misant sur la prévention des difficultés de comportement et des conséquences négatives qui peuvent être associées (ex. : violence et intimidation, décrochage scolaire). Le programme des Groupes d’habiletés sociales au primaire cible des élèves qui ont besoin d’une intervention davantage ciblée avec un enseignement explicite des habiletés sociales jugées importantes pour la réussite éducative.

Des collaborateurs complémentaires

Financé en majorité par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI), ce projet permet la collaboration de différents partenaires. En effet, dans le cadre de ce projet, le CTREQ et Humanov·is, également reconnu comme un organisme de liaison et de transfert en innovation sociale (OLTIS), ont uni leurs forces à celles de Boscoville afin de développer et d’enrichir le programme des Groupes d’habiletés sociales au primaire.

De nombreux outils développés

Le présent projet vise à développer des outils pédagogiques pour soutenir l’implantation du programme les Groupes d’habiletés sociales au primaire destiné aux élèves de 8 à 12 ans. Ces outils favorisent le développement de 24 habiletés sociales liées à des difficultés extériorisées (opposition, colère, etc.), intériorisées (anxiété, retrait social, etc.) ou reliées à l’engagement scolaire (travaux perdus, distractions fréquentes, etc.).

Les outils développés sont les suivants :

  • Des plans d’apprentissage pour guider l’animation de chaque habileté;
  • Des affiches qui décortiquent les étapes de chaque habileté;
  • Des petites cartes qui agissent à titre d’aide-mémoire lors des jeux de rôle;
  • Des fiches de défi hebdomadaire pour la pratique des habiletés ciblées;
  • Des vidéos de personnages animés qui modélisent chaque étape de l’habileté.

Le Soutien au comportement positif au cœur du projet

Le Soutien au comportement positif (SCP) est un modèle qui s’implante graduellement dans les écoles au Canada. L’idée générale de ce système repose sur la nécessité d’implanter des écoles bienveillantes, sécuritaires, ordonnées et positives afin de prévenir et de gérer efficacement les écarts de conduite des élèves (Bissonnette, Gauthier et Castonguay, 2016).

Sur le plan comportemental, le SCP applique le modèle de la réponse à l’intervention (RAI). On y retrouve trois paliers regroupant chacune des modalités d’intervention particulières pour un groupe donné (Desrochers, Laplante et Brodeur, 2015). Allant de la prévention, grâce à des mesures universelles, à l’intervention plus intensive pour un élève en particulier, le SCP propose une progression afin de répondre aux besoins de tous les élèves. En plus d’intégrer les concepts de paliers et de progression, le SCP prend ancrage dans le principe qu’il est indispensable d’enseigner explicitement les comportements attendus en classe et hors classe. En misant sur la promotion de comportements prosociaux et l’acquisition d’habiletés sociales et organisationnelles importantes, cette approche contribue à la prévention des difficultés de comportement et favorise l’apprentissage.

Partout au Québec, Boscoville offre aux centres de services scolaires un service de SCP qui comprend des interventions et des programmes adaptés aux milieux.

Ce programme vous intéresse?

Pour en apprendre davantage sur le SCP et sur le cheminement menant à la mise en œuvre des Groupes d’habiletés sociales dans votre milieu, communiquez avec l’équipe de Boscoville qui se fera un plaisir de vous parler de ses activités de formation et de son service d’accompagnement. Écrivez-lui quelques lignes à info@boscoville.ca et une personne-ressource entrera rapidement en contact avec vous.

Offre de service CTREQ associé à ce projet

Projets réussite

Développés en fonction d’un besoin, les « projets réussite » visent la conception, la coconstruction et la mise en œuvre de solutions qui contribuent à relever les défis associés à la réussite éducative.
En savoir plus

Projets similaires

Pour une école riche de tous ses élèves

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) et le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) sont fiers de présenter la trousse « Pour une école riche de tous ses élèves ». Cette trousse contient des outils de transfert à l’intention des équipes-écoles du primaire et du secondaire qui souhaitent approfondir leur réflexion sur les actions à mettre en place afin de cheminer sur la voie d’une éducation plus inclusive.
En savoir plus

Mettre la table pour l’avenir

« Mettre la table pour l’avenir » est un projet de deux ans pour sensibiliser les jeunes adultes de 16 à 25 ans en matière de littératie alimentaire. Résultat attendu: un matériel pédagogique adapté aux jeunes ayant pour but de les aider à faire des choix éclairés en alimentation!
En savoir plus

Une école, une entreprise

L’entrepreneuriat scolaire peut être un agent important de motivation pour des élèves. Leur engagement actif dans des situations professionnelles réelles favorise le développement de caractéristiques entrepreneuriales. Le projet « Une école, une entreprise » vise justement à stimuler la création d’entreprises d’économie sociale par des élèves du secondaire au sein de leur école. Il s’inspire d’une initiative du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Matawinie.
En savoir plus