À propos Équipe Nous joindre Menu Recherche

Pour un développement professionnel efficace

Les ressources étant très limitées dans le contexte budgétaire actuel, il faut s’assurer que les activités de développement professionnel dans lesquelles des énergies sont investies portent des fruits.

L’accompagnement

Pour être efficace, le développement professionnel doit viser, au-delà des apprentissages, le passage à l’action, soit l’intégration concrète des savoirs et le renouvellement des pratiques. Le projet doit prévoir un accompagnement d’une durée et d’une intensité suffisantes, selon les besoins, par du personnel bien formé. Cet accompagnement, qui vise la transformation des pratiques, apparaît comme une nécessité.

La concertation et l’arrimage aux besoins

Il est indispensable que les choix de développement professionnel soient étroitement arrimés aux projets concrets de l’établissement, que les besoins soient déterminés collectivement et que les stratégies devant faciliter l’application des savoirs nouvellement acquis soient définies et mises en œuvre de façon concertée, dans une perspective de collaboration professionnelle. Le succès du développement professionnel dépend de la rigueur de la démarche et de la cohérence entre les objectifs visés, les approches, les membres de l’équipe, etc.

Il faut voir comment assurer une telle cohésion, sans non plus hésiter à susciter des déséquilibres propices à la remise en question des manières de faire inopérantes. Des échéanciers de travail et des cibles à atteindre sont aussi à fixer d’un commun accord avec la ferme volonté de faire progresser la réussite éducative.

Quelques conditions de réussite

Les conditions matérielles (locaux, équipement, etc.) ou organisationnelles (horaires, fréquences, périodes de l’année, etc.) qui sont mises en place doivent faciliter l’engagement et la participation active des acteurs. Le temps fait clairement consensus dans les milieux de l’éducation comme condition essentielle permettant la participation du personnel à des activités d’information, de formation, d’échange ou de recherche collaborative, mais aussi à plus long terme, comme condition nécessaire à l’intégration des résultats de la recherche dans les pratiques. Les ressources humaines et financières sont aussi des données incontournables dans la réussite d’une démarche de développement professionnel.

L’accès aux savoirs

La facilité d’accès aux savoirs favorise leur application dans les pratiques. Un travail d’adaptation est également utile pour que les connaissances soient facilement comprises et utilisables. L’expertise développée par les organismes de liaison et de transfert en éducation à l’égard de l’adaptation et de la diffusion des connaissances pourrait être mis davantage à contribution ici.

L’adoption d’une démarche réflexive

Une démarche réflexive sur son propre fonctionnement professionnel, qui repose sur une analyse critique individuelle autant que collective des actions menées, est un facteur clé du développement professionnel. Il faut donc trouver des moyens d’aider les participants à s’engager dans une réflexion dans et sur l’action, et d’assurer les conditions qui leur permettent de partager leurs expériences avec leurs collègues. Ce partage enrichit le bagage des participants, car il leur permet d’étendre l’éventail de leurs pratiques et de stimuler leur créativité.

Le va-et-vient entre la réflexion, la théorisation, la mise en pratique de nouvelles connaissances et l’évaluation de ses effets assure une réelle intégration de l’innovation aux pratiques. Il fait partie des conditions d’un développement professionnel réussi.

Référence

L. Lafortune (2007), « S’engager dans une démarche réflexive : autoévaluation et processus d’écriture », Vie pédagogique, no 144, septembre-octobre, http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/viepedagogique/144/index.asp?page=sengager.