Coup de cœur pour Jeunes musiciens du monde Kitcisakik!

25 février 2015

CTREQ-Logo FPSJA-12553

Certains projets réalisés dans le cadre du Fonds pour la persévérance scolaire des jeunes autochtones ont reçu la mention Coup de cœur du CTREQ et de son partenaire Québec en forme.

Avec le consentement de l’organisme Réunir Réussir, initiateur du Fonds, le CTREQ a octroyé des sommes additionnelles à ces projets afin de permettre leur prolongation ou leur implantation dans d’autres communautés.

Dans ce premier article, nous vous présentons le projet Coup de cœur Jeunes musiciens du monde Kitcasikik qui a obtenu un financement prolongé en raison de son potentiel d’implantation dans une autre communauté. Rappelons que l’approche développée par Jeunes musiciens du monde consiste à utiliser la musique pour favoriser le développement social des jeunes de milieux à risque.

Faciliter la transition du primaire au secondaire

Jeunes musiciens du monde offre des cours de musique gratuits ainsi qu’un accompagnement personnalisé aux élèves du primaire dans la communauté de Kitcisakik. Dans cette communauté algonquine de l’Abitibi-Témiscamingue, la plupart des jeunes doivent quitter leur communauté pour poursuivre leurs études secondaires à Val-d’Or. Le projet consiste à implanter l’approche Jeunes musiciens du monde à l’école secondaire Le Transit et à la Polyvalente Le Carrefour de Val-d’Or, afin d’assurer une continuité dans l’accompagnement des jeunes et de faciliter leur transition et leur intégration dans un nouveau milieu scolaire.

L’implantation de l’approche Jeunes musiciens du monde à Val-d’Or comporte deux volets (l’apprentissage de la musique et le développement personnel) assortis d’actions à réaliser.

Apprentissage de la musique

  • Répertorier et développer du matériel pour stimuler la pratique de la musique individuellement et en groupe.
  • Mettre en place un système de prêt d’instruments.
  • Embaucher un professeur de chant.
  • Inviter trois artistes musiciens-chanteurs à témoigner de leur passion aux élèves.
  • Réaliser un album avec des compositions musicales réalisées par les jeunes.

Développement personnel

  • Développer une collaboration avec les animatrices du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or afin de répondre aux besoins spécifiques des adolescents.
  • Développer un partenariat avec le Conservatoire de musique de Val-d’Or.
  • Organiser des visites et des échanges (discussions, jam-sessions) entre les étudiants du Conservatoire de musique de Val-d’Or et les élèves de Jeunes musiciens du monde.
  • Évaluer la faisabilité de l’intégration d’un élève de l’école secondaire comme aide-professeur auprès des élèves de l’école primaire de Kitcisakik.

L’organisme Jeunes musiciens du monde collabore présentement avec le CTREQ afin de systématiser et de documenter l’approche qu’il a développée. Ce projet permettra l’élaboration d’un outil de transfert qui servira notamment de guide d’intervention aux équipes-écoles participantes. Le projet prévoit également la validation scientifique de l’approche ainsi que l’évaluation de la portée des actions posées par le personnel auprès des jeunes. Ce projet a vu le jour grâce à la participation financière de la Fondation Lucie et André Chagnon.

Les projets Coup de cœur en quelques mots

Pour être retenus, les projets Coup de cœur doivent :

  • Corriger certaines faiblesses dans le processus de réalisation;
  • Permettre d’atteindre les cibles qui ne l’ont pas été;
  • Renforcer les compétences des ressources humaines autochtones;
  • Permettre la prise en charge du projet par le milieu autochtone;
  • Assurer la pérennité du projet au terme du soutien offert par la CTREQ;
  • Permettre l’implantation du projet vers d’autres communautés.